Updated : Feb 12, 2020 in Research Articles

Selon une étude, certaines cellules du foie pourraient contribuer à prévenir le rejet d’organe après une greffe ainsi que d’autres pathologies

ROCHESTER, Minnesota — Les cellules mésenchymateuses stromales provenant du tissu adipeux et de la moelle osseuse sont largement utilisées dans les essais thérapeutiques pour leurs qualités anti-inflammatoires. Mais de nouvelles recherches menées par Mayo Clinic montrent que les cellules du foie pourraient représenter une valeur plus importante.

L’étude publiée, publiée dans Liver Transplantation, constate que les cellules mésenchymateuses stromales du foie possèdent des qualités immunorégulatrices, qui les rendent plus efficaces que les cellules similaires dérivées des tissus adipeux (graisse) et de la moelle osseuse.

« C’est passionnant parce que de nombreux essais en cours dans le monde ont recours aux cellules mésenchymateuses stromales provenant de la moelle osseuse ou de tissu adipeux, » déclare Timucin Taner, M.D., Ph.D., chirurgien spécialiste des greffes chez Mayo Clinic, et chercheur principal et premier auteur de l’étude. « Si nos résultats sont validés, les cellules mésenchymateuses stromales du foie constitueraient une bien meilleure option pour ce type d’applications thérapeutiques. »

Ces cellules pourraient être utiles dans le traitement d’un large éventail de maladies et de pathologies présentant une inflammation sous-jacente, telles que le rejet d’organe après greffe, une maladie intestinale inflammatoire et d’autres affections auto-immunes.

Le foie est un actif sur le plan immunologique, et les receveurs de greffe de foie nécessitent des doses plus faibles de médicaments antirejet par rapport aux patients recevant d’autres organes. « Nous nous intéressons à ce phénomène depuis un certain temps et nous étudions les mécanismes des caractéristiques du foie, qui induisent une tolérance chez les receveurs de greffe », explique le Dr. Taner. « Dans le cadre de cette recherche, nous avons constaté que les cellules mésenchymateuses stromales du foie étaient beaucoup plus puissantes que leurs homologues provenant d’autres tissus, car elles sont capables de commander les réponses immunitaires. Cela pourrait expliquer pourquoi les greffes de foie sont mieux tolérées. »

Cela pourrait également expliquer pourquoi l’incidence du rejet rénal chez les patients qui subissent une greffe rein-foie est significativement plus faible que chez les receveurs d’une greffe de rein uniquement. Des résultats similaires ont été observés pour d’autres greffes multi-organes impliquant le foie, telles que des greffes combinées cœur-foie.

Les cellules mésenchymateuses stromales, que l’on trouve dans la plupart des tissus du foie, ont la capacité de réguler l’inflammation et les mécanismes de réparation tissulaire. Pour cette étude, des cellules mésenchymateuses stromales du foie ont été générées in vitro à partir de 12 échantillons de biopsie provenant de personnes de divers âges et des deux sexes.

Au cours de chaque phase de l’expérimentation, les cellules mésenchymateuses stromales du foie ont obtenu des valeurs supérieures à celles de la moelle osseuse et du tissu adipeux, quel que soit l’âge ou le sexe du donneur. Des recherches supplémentaires sur les êtres humains seront nécessaires pour tester la supériorité anti-inflammatoire des cellules, affirme le Dr. Taner.

« Nous devons maintenant aller plus loin et essayer de comprendre pourquoi et comment les cellules mésenchymateuses stromales du foie sont différentes des cellules mésenchymateuses stromales des autres tissus », dit-il.

L’étude a été soutenue par l’American Association for the Study of Liver Diseases Foundation 2017 Career Development Award in Liver Transplantation et la Mayo Clinic E. Rolland Dickson Research Scholarship in Transplantation.

###

À propos de Mayo Clinic

Mayo Clinic est une organisation à but non lucratif, engagée dans l’innovation dans la pratique, la formation et la recherche cliniques. Elle offre une oreille bienveillante et fournit une expertise et des réponses à tous ceux qui souhaitent guérir. Rendez-vous sur Mayo Clinic News Network pour obtenir d’autres actualités de Mayo Clinic et Les coulisses de la Mayo Clinic pour en savoir plus sur Mayo Clinic.

 

Contact médias : Sharon Theimer, Affaires publiques de la Mayo Clinic, 507-284-5005, courriel : [email protected]

Original post https://alertarticles.info

Leave a Reply