Updated : Feb 11, 2020 in Research Articles

Un étudiant en médecine de Mayo lance un programme scolaire pour identifier les victimes du trafic d’êtres humains

PHOENIX, Arizona — Le trafic d’êtres humains représente une préoccupation internationale croissante en matière de santé publique. On estime que 400 000 personnes aux États-Unis sont touchées, dont 88% ont consulté un professionnel de la santé pendant qu’elles étaient victimes du trafic. 

Au fur et à mesure que le trafic d’êtres humains devient un problème de santé, les facultés de médecine commencent à inclure le sujet dans l’enseignement. Cependant, nous n’en sommes qu’aux balbutiements, affirme une étude de Mayo Clinic dans l’American Journal of Preventive Medicine. La recherche a été menée par Jennifer Talbott, étudiante en troisième année de médecine à la Mayo Clinic Alix School of Medicine, qui a suggéré qu’une formation sur le trafic d’êtres humains soit incluse dans le programme de l’école. 

En collaboration avec la faculté de médecine, J. Talbott a aidé à mettre au point des cours pour former ses camarades à identifier les victimes potentielles du trafic d’êtres humains et à leur fournir des ressources. La conseillère de J. Talbott, Juliana Kling, M.D., interne en santé féminine de Mayo Clinic, affirme qu’une formation portant sur l’identification et la fourniture de ressources aux victimes du trafic d’êtres humains est essentielle pour les étudiants en médecine. 

« Si nous ne sommes pas formés pour identifier les victimes, elles continueront d’être victimes du trafic », explique le Dr Kling, co-directeur médical de la Student Community Clinic de Mayo Clinic en Arizona. Cette clinique enseigne aux étudiants en médecine de deuxième année, les facteurs déterminants sociaux de la santé dans un contexte clinique. 

De nombreuses organisations ont demandé que les facultés de médecine forment les étudiants à reconnaître les signes du trafic et à prendre soin de ces patients. Toutefois, selon l’étude de J. Talbott, il existe très peu de ressources de formation normalisées disponibles. À ce jour, seules quatre facultés de médecine ont publié des programmes spécifiques de formation sur le trafic d’êtres humains. 

L’étude souligne qu’un solide programme éducatif « pourrait combler les lacunes qui subsistent en matière d’enseignement, ce qui permettrait d’améliorer l’identification et la prise en charge des victimes du trafic sexuel. » 

L’étude a mis en évidence le manque d’information et de formation des étudiants en médecine en renvoyant un faible nombre de résultats lors de la recherche des ressources pédagogiques publiées. Seuls 11 articles ont été identifiés dans l’étude. 

« Cela fait ressortir une possibilité d’amélioration, puisque le trafic sexuel est devenu une priorité du programme de santé publique », affirme J. Talbott. « Les facultés (de médecine) M.D. (Allopathie) et D.O. (Ostéopathie) pourraient consulter les programmes publiés actuellement ou envisager de partager des ressources pour identifier un programme éducatif sur le trafic des êtres humains qui pourrait être intégré à leurs programmes existants. » 

L’étude a également révélé que, parmi les ressources publiées limitées disponibles pour les étudiants en médecine, il existait des divergences dans la façon dont les documents abordaient les questions juridiques et de sécurité pour les victimes.

j. Talbott et l’American Medical Women’s Association de Mayo Clinic Arizona offrent également une formation gratuite à leurs camarades de classe et à d’autres professionnels de la santé dans toute l’Arizona, en coordination avec Physicians Against the Trafficking of Humans de l’American Medical Women’ s Association. Cette formation comprend des expériences simulées avec les patients et des conférences qui sont maintenant intégrées au programme de la Mayo Clinic Alix School of Medicine. Bien qu’elle en soit encore à ses débuts, la formation a reçu des commentaires positifs de la part d’autres étudiants en médecine. 

« Les étudiants en médecine vont en médecine pour aider les patients, et il est de notre devoir de leur apprendre à identifier les victimes du trafic et à leur fournir des conseils », explique le Dr Kling. « Nous espérons que le programme que nous sommes en train d’élaborer comblera cette lacune importante. » 

### 

À propos de Mayo Clinic Alix School of Medicine
Mayo Clinic Alix School of Medicine est une faculté de médecine nationale proposant un diplôme médical en quatre ans à Rochester, Minnesota, ainsi qu’un programme de quatre ans à la Mayo Clinic en Arizona. Elle se classe parmi les 10 meilleures facultés de médecine du pays par le U.S. News & World Report. La faculté propose également un programme deux plus deux, permettant aux étudiants de terminer leurs deux premières années d’études de médecine en Arizona ou à Rochester, et leurs deux dernières années de formation à la Mayo Clinic en Floride.

À propos de Mayo Clinic
Mayo Clinic est une organisation à but non lucratif, engagée dans l’innovation dans la pratique, la formation et la recherche cliniques. Elle offre une oreille bienveillante et fournit une expertise et des réponses à tous ceux qui souhaitent guérir. Rendez-vous sur Mayo Clinic News Network pour obtenir d’autres actualités de Mayo Clinic et An Inside Look at Mayo Clinic pour en savoir plus sur Mayo.

Contacts Média :
Sharon Theimer, Affaires Publiques Mayo Clinic, 507-284-5005, E-mail : [email protected]

Original post https://alertarticles.info

Leave a Reply